Qu'est-ce que le Mobile Application Management (MAM) ? 

Mobile Application Management (MAM) est un ensemble de solutions logicielles permettant aux administrateurs de déployer et de gérer en toute sécurité des applications mobiles sur des smartphones et tablettes personnels et d’entreprise. 

Contrairement à Mobile Device Management (MDM), les solutions MAM se concentrent sur la distribution et la gestion d’applications à des utilisateurs autorisés, tels que les employés, les partenaires commerciaux et même les clients, de manière simple et en libre-service.

Un logiciel de Mobile Application Management vous permet de distribuer et de gérer des applications sans avoir à gérer l’ensemble de l’appareil ce qui permet aux utilisateurs de garder leurs données personnelles privées.

Points clés pour comprendre ce qu’est un logiciel MAM

Une solution de Mobile Application Management permet aux administrateurs gérer et contrôler les applications qui sont distribué aux employés via des Apps store d’entreprise. 

Un tableau de bord centralisé permet aux administrateurs de gérer le cycle de vie des applications d’entreprise :

  • App store d’entreprise : généralement proposé sous la forme d’un portail Web ou d’une application native, un App store facilite le déploiement d’applications en libre-service. Il permet de contrôler le cycle de vie complet des applications, y compris la livraison, le suivi de l’utilisation, la suppression des applications obsolètes et le contrôle des versions utilisées par les travailleurs. Le service informatique peut également sécuriser les applications et superviser les problèmes liés à la conformité, à la gouvernance des données, aux achats groupés et aux licences. L’App store peut être personnalisé pour prendre en charge les communications avec les clients et les partenaires. Il permet également aux entreprises d’évaluer la qualité de leurs application grâce à un système de notation des applications par les utilisateurs. 
  • Sécurité des applications : le service informatique peut mettre en œuvre et modifier à distance les politiques de sécurité qui renforcent la conformité et préviennent la perte de données sur n’importe quel appareil. Une solution de Mobile Application Management (MAM) permet notamment :  

    • Le déploiement et la mise à jour des applications personnalisées et publiques sur l’App store de l’entreprise.
    • La gestion des licences d’applications associées, y compris la prise en charge des licences commerciales en volume, telles que le Volume Purchase Program (VPP) d’Apple.  
    • La possibilité d’identifier ou de marquer les applications d’entreprise « gérées » (par opposition aux applications personnelles dans les cas d’utilisation du BYOD).
    • L’effacement sélectif des applications et des données sensibles des appareils mobiles.
    • L’initiation de connexions VPN par application lors des lancements des applications.
    • Le cryptage des données des applications au repos, en cours d’utilisation ou en mouvement.
    • Des restrictions relatives à l’échange de données des applications « ouvertes » et similaires pour des applications (d’entreprise) gérées uniquement.
    • Des restrictions sur couper/copier/coller.

Mobile Application Management (MAM) et Mobile Device Management (MDM)

La distribution et la maintenance des applications mobiles d’entreprise sont un sujet clé pour les entreprises de nos jours.

Des pratiques de référence sont apparues pour répondre aux besoins des entreprises et aux attentes des utilisateurs.

Il existe plusieurs cas où une solution de Mobile Application Management (MAM) prévaut sur un logiciel de Mobile Device Management (MDM), tels que :

  • Pour le BYOD en entreprise : différents fabricants d’appareils et de systèmes d’exploitation fournissent différents niveaux d’accès MDM, ce qui rend la mise en œuvre complexe pour les administrateurs et les utilisateurs finaux du BYOD. De plus, les utilisateurs ne mettent généralement pas à jour leurs appareils, ce qui peut entraîner une fragmentation du système d’exploitation avec plusieurs versions. La gestion de ces appareils au sein de l’entreprise peut prendre beaucoup et surcharger les départements informatiques déjà très sollicité de nos jours. 
  • Pour le déploiement rapide d’applications : la nécessité de distribuer rapidement des applications mobiles dans un délai court et avec un taux de changement élevé accélère les cycles de développement. Toutefois, ces cycles nécessitent souvent des phases de bêta-tests qui peuvent prendre beaucoup de temps car l’application doit être tester sur un grand nombre d’appareils ou de types d’appareils en phase de programmation, de test et d’exploitation. Un MDM rajoute plusieurs couches d’administration qui retardent les déploiements d’applications et les mises à jour pour les utilisateurs finaux tandis qu’un logiciel de Mobile Application Management permet un déploiement instantané une fois les phases de test terminées. 
  • Pour les problèmes de confidentialité : ils peuvent réduire les taux d’adoption jusqu’à 25%. En règle générale, les travailleurs peuvent craindre que leur entreprise ait un accès inapproprié à leurs données financières et de santé, ainsi qu’à leurs photos, vidéos, contacts et autres informations personnelles. Lorsqu’un administrateur efface des données d’entreprise d’un appareil en utilisant les contrôles MDM, un employé peut également perdre ses contacts personnels, ses applications et ses réglages. Les MDM sont des logiciels très complet en terme de fonctionnalités mais ils sont également extrêmement intrusifs.
  • Pour le déploiement d’application à des partenaires : Bien qu’il soit compréhensible que les actifs appartenant à l’entreprise doivent être gérés, il est très peu probable que les appareils appartenant à des partenaires ou à des sous-traitants autorisent l’utilisation de contrôles MDM. De plus, il peut exister des limitations techniques dans la mesure où un seul profil MDM peut être installé sur un appareil et géré par l’employeur direct.